Comment planter et entretenir son pêcher ?



Le pêcher (Prunus persica) est un arbre fruitier dit « à noyaux » de la famille des rosacées. Il apprécie les zones ensoleillées et à l’abri des vents froids afin d’éviter le gel tardif sur sa floraison hâtive (fin mars). Le pêcher peut atteindre une hauteur de 4 à 5 mètres selon la forme, la taille appliquée et la variété.

Pour pouvoir espérer une floraison et une fructification abondante, il est important de bien choisir la variété, mais également la zone de plantation et le type de sol.




Comment choisir son pêcher ? 


Le pêcher peut s’adapter dans toutes régions, mais plus difficilement dans des zones plus humides. Le choix de la variété va se faire selon la région de plantation. Il faudra privilégier des variétés plus résistantes à la cloque du pêcher comme Reine des Vergers ou Sanguine de Savoie pour une plantation au nord de la Loire.



Comment planter un pêcher ?  


La zone de plantation sera déterminée en fonction du type de sol et de l’orientation. Le pêcher doit être planté dans un sol bien travaillé, relativement drainant et bien ensoleillé comme la plupart des fruitiers à noyaux. Il est important de connaitre son sol avant la plantation afin de savoir si la terre retient l’humidité ou non. Si c’est le cas, un ajout de terreau et de sable sera nécessaire et un travail de votre sol devra être effectué régulièrement. Une terre sèche, caillouteuse, mais non calcaire lui conviendra parfaitement. Il faudra également s’assurer que votre pêcher ne soit pas exposé aux vents froids pour éviter le gel sur sa floraison hâtive.

Nous vous conseillons, une fois la plantation effectuée selon nos recommandations (voir notice de plantation dans votre colis) d’effectuer une taille courte pour favoriser l’enracinement.

Comment tailler et entretenir son pêcher ?


Pour faciliter une bonne reprise de végétation, les pêchers en racines nues doivent être taillés sévèrement à la plantation : veillez à ne conserver que 3 à 5 branches et de les raccourcir au-dessus du 4ᵉ ou 5ᵉ œil compté depuis le point de naissance de celle-ci ; ce qui correspond habituellement à une longueur de 20 à 30 cm à conserver suivant les variétés.

Il est aussi conseillé pour les scions de rabattre la tige et de conserver un tronc de 70 à 90 cm maximum et de supprimer certaines tiges de manière à conserver simplement 5 branches sur la hauteur taillées à 4 ou 5 yeux. Ces branches deviendront vos charpentières. Vous pourrez à la suite procéder à un arrosage de 15 à 20 litres afin de conserver l’humidité au niveau des racines. Au printemps, cet arrosage doit être suivi en fonction des températures.
 
Le pêcher se taille tous les ans au mois de février/mars pour la fructification en taillant les rameaux ayant déjà fructifié qui laisseront la place à de nouvelles pousses pouvant porter les bouquets floraux. Une taille après fructification sera également nécessaire afin de retirer le bois mort des rameaux ayant fructifié… Utilisez un mastic de cicatrisation sur les plaies de taille importantes car le pêcher supporte assez mal les blessures importantes. Effectuez les traitements hivernaux afin de prévenir la cloque du pêcher. En cas de fructification importante, les rameaux ne portant pas de fruits peuvent être raccourcis.

CONVERSATION

Retour
en haut