Quand planter un arbre fruitier ?


Vous avez envie de goûter les fruits de votre propre jardin, de réaliser un verger ou une forêt fruitière… alors, lancez-vous et plantez des arbres et arbustes ! Quel est le bon moment pour le faire ? Les experts de la pépinière Georges Delbard vous indiquent quand planter un arbre fruitier pour assurer une récolte foisonnante par la suite.





La meilleure période de plantation des arbres fruitiers 


1) De fin-octobre à fin mars - en dehors des périodes de gel - pour les fruitiers à racines nues


De quoi s’agit-il ? Ce sont des jeunes arbres cultivés en pleine terre, en pépinière, et déplantés entre octobre et mars, pendant leur période de repos, pour être vendus. Moins onéreux que les sujets en conteneurs, ils offrent également une meilleure reprise racinaire puisque les radicelles sont directement en contact avec leur terre définitive. D’où le fameux dicton : « A la Sainte-Catherine (le 25 novembre), tout bois prend racine » !

Les essences qui se vendent à racines nues sont toutes à feuilles caduques, c’est-à-dire que leurs feuilles sont tombées à l’automne et que la sève est descendante. C’est ainsi que vous pouvez planter les pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, pêchers, abricotiers, nashis, pluots, amandiers, cognassiers (mais aussi certains framboisiers, cassissiers et groseilliers vendus en touffe). Chez Georges Delbard, ils sont disponibles sous différentes formes. 
Découvrez notre article " Comment bien choisir les arbres fruitiers ? ". 

Notre conseil : pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, consultez la météo et faites vos plantations par un jour calme, sans vent, sans forte pluie, sans froid annoncé. Prévoyez un solide tuteur et du compost ou fumier décomposé avant de commencer.

Comment planter les arbres fruitiers ? Nos conseils de pépiniériste 

2) Pratiquement toute l’année pour les fruitiers vendus en conteneurs


Excepté durant les périodes de gel, de sol détrempé, de sécheresse et de canicule. Ces végétaux sont cultivés dans des pots de 2 litres au minimum, remplis de terreau ou de terre, dans lesquels ils développent leur système racinaire. Ils sont plus chers que les « racines nues », et nécessitent un suivi d’arrosage après plantation pour que les jeunes racines ne sèchent pas… mais ils sont aussi très pratiques. Ils sont faciles à transporter, se prêtent à la culture sur les balcons et terrasses et peuvent patienter (un peu) en attendant leur emplacement définitif.

Ce type de conditionnement est disponible toute l’année pour les arbres et arbustes à feuilles persistantes, mais aussi pour ceux qui ne supportent pas l’arrachage ou qu’il est plus facile d’élever sous cette forme. Sont concernés : les figuiers, la vigne, les petits fruits, les mûriers, les kiwis par exemple, mais aussi certains arbres fruitiers entre avril et juin puis septembre-octobre.

Notre conseil : pensez à réhydrater la motte avant de planter en trempant la plante avec son conteneur dans un seau d’eau pendant ¼ d’heure. Ensuite, vérifiez que les racines ne forment pas un « chignon », signe qu’elles sont restées trop longtemps dans leur pot.

Préparer le terrain pour planter un arbre fruitier


plantation arbre fruitier


N’attendez pas le dernier moment pour préparer le trou de plantation de votre arbre fruitier. En hiver ou en plein été, creuser un trou profond quand la terre est dure, c’est "mission impossibleʺ ! Il vaut mieux préparer le terrain en automne quand le sol est souple après les premières bonnes pluies. Pour cela, débarrassez le sol des herbes et adventices, bêchez et retirez la terre sur 80 cm de côté et de profondeur. Mettez-la de côté. Jetez un seau de compost ou de fumier bien décomposés, et une poignée de corne broyée, au fond du trou. Mélangez avec un seau de votre propre terre. Plus elle sera travaillée, plus les racines du jeune sujet pourront s’installer facilement.

Votre emplacement prêt, vous pourrez planter à réception de votre colis, sans courir le risque que les racines sèchent.

Peut-on planter un fruitier quand il gèle ?


En général, les pépinières Delbard n’expédient jamais leurs colis en période de gel prolongé. Mais il est possible que le froid s’installe au moment où vous alliez planter votre fruitier. Dans ce cas, il vaut mieux mettre les arbres en jauge. 

C’est une mise en terre provisoire
  • soit au jardin, dans une tranchée remplie de terreau, à l’abri des vents froids :
  • soit dans un local lumineux non chauffé, mais hors gel, les racines recouvertes de terre et de paille, dans un grand bac type poubelle, en attendant que le dégel intervienne. 

N’oubliez pas d’arroser la terre du bac, surtout s’il s’agit de plantes à racines nues.


En résumé, automne, hiver, printemps… il est toujours temps de planter un arbre ou un arbuste fruitier : c’est une merveilleuse promesse d’avenir, de gourmandise et de biodiversité.


CONVERSATION

Retour
en haut