Eclaircissage des jeunes fruits



La fécondation des fleurs étant réalisée par le vent, les insectes et autres animaux du jardin, vos fruits vont commencer à se développer. Si l’on se réjouit lorsque l’on voit grossir de nombreuses fleurs fécondées en fruit, il peut arriver que le nombre de fruits portés par l’arbre soit trop important. Il faut donc sélectionner certains fruits en formation et les supprimer : c’est ce qui s’appelle l’éclaircissage

Pourquoi éclaircir les fruits ?


éclaircissage fruits
Vous aurez très certainement mal au cœur en retirant tous ces fruits mais cela sera bénéfique pour votre arbre ainsi que pour les récoltes à venir. 

L’éclaircissage est nécessaire pour plusieurs raisons. Votre arbre fruitier risque de se fatiguer et la récolte de l’année suivante en sera affaiblie. C’est le phénomène de l’alternance. 

L’éclaircissage des fruits permet surtout d’avoir des fruits de plus gros calibres et d’améliorer leur qualité gustative. 

A noter que lors de la première année de plantation d’un fruitier en racines nues, il est conseillé de retirer la totalité des fruits afin de ne pas fatiguer votre arbre lorsque le système racinaire se restructure. La floraison et la fructification sont deux actions qui demandent beaucoup d’énergie à la plante, autant les aider quand on le peut ! 

Comment éclaircir ses fruits ?


Certaines années, il arrive que des fruits en formation tombent tout seul, sans intervention du jardinier. Cette sélection naturelle se nomme « chute physiologique » et se déroule au mois de juin. Cependant, cette élimination naturelle n’a pas toujours lieu et nous sommes dans l’obligation de mettre la main à la pâte pour éviter de fatiguer nos arbres en pleine production. 

Il faut donc procéder à la sélection des fruits en ne laissant qu’un seul fruit par bouquet, généralement celui du milieu du bouquet qui est le fruit le plus avancé. L’éclaircissage se réalise lorsque les fruits atteignent la taille d’une noix (environ 25 à 45 jours après la floraison). Il suffit de pincer le pédoncule de chaque fruit à retirer, soit à la main ou bien à l’aide d’un petit sécateur, en faisant attention de ne pas abîmer le fruit restant. 

Si vous ne pouvez accéder aux branches les plus hautes, munissez-vous d’une fourche ou bien d’un balai afin de secouer les branches. Les fruits les moins bien accrochés tomberont forcément.

CONVERSATION

Retour
en haut