Les différentes tailles à effectuer au verger en hiver



En février, il est temps de s’attaquer à la taille hivernale sur vos arbres fruitiers. Dans les régions montagneuses, privilégiez cette taille au début du mois de mars. Découvrons comment opérer la taille des arbres fruitiers pour les arbres du verger plantés récemment mais aussi pour les arbres plus anciens, qu'ils soient à pépins ou à noyaux. 

La taille de formation pour les jeunes arbres fruitiers plantés récemment


Sur les arbres fruitiers installés dernièrement et encore en formation, à noyaux ou à pépins, les rameaux qui ont poussé sur la dernière saison devront être rabattus assez court en conservant 3 à 4 yeux pour les arbres fruitiers à pépins et 5 à 6 yeux pour les noyaux. Cette taille a pour but de structurer votre arbre de manière à créer les charpentières qui supporteront par la suite les branches qui accueilleront vos fruits. 

La taille de fructification des arbres fruitiers


Pour les fruitiers plus anciens, une taille de mise à fruit sera nécessaire. Cette taille a pour but de régler la fructification et ainsi réduire le phénomène naturel d’alternance.

taille de fructification des arbres fruitiers

Tailler les arbres fruitiers à pépins :


Il est assez simple de reconnaître un œil à bois d’un bourgeon à fruit. L’œil à bois est petit et pointu, généralement collé à la branche et présent sur les brindilles de l’année. Le bourgeon à fruit (bouton à fleurs) est généralement plus développé/gonflé et se situe sous une lambourde ou sous une bourse. (Voir figure des différents bourgeons). Il faudra donc conserver ces bourgeons et tailler au dessus d’un œil à bois se trouvant au dessus de vos boutons à fleur pour que la branche continue de se développer après la floraison.

bourgeons et organes végétatifs et de fructification

Tailler les arbres fruitiers à noyaux :


Les fruitiers à noyaux ne supportent pas les tailles sur du bois âgé, de diamètre plus gros. Ces tailles plus importantes ont tendance à mal cicatriser et les maladies fongiques s’installent plus facilement sur les plaies de taille. La taille s’effectue donc majoritairement sur du jeune bois et surtout en appliquant un traitement à base de cuivre (type bouillie bordelaise) sur la plaie, une fois la taille effectuée. 

Sur les arbres fruitiers à noyaux, les boutons à fleurs sont légèrement différents. Ils sont également plus développés/gonflés que les yeux à bois, mais ils sont, cette fois, présentés en groupes de bourgeons et peuvent être placés aléatoirement sur les rameaux de l’année. Pour certains, on les appelle « bouquets de mai » car ils sont très rapprochés et comportent un œil à bois juste à côté. Il faudra donc bien sélectionner vous bourgeons sur les rameaux de manière à ce que votre taille ne soit ni trop longue ni trop courte pour conserver ces boutons à fleurs. Certains devront être malheureusement supprimés s’ils se situent aux extrémités de vos rameaux. 

Pour en savoir plus, nous vous conseillons le livre de Georges Delbard « Les Beaux Fruits de France d’hier et d’aujourd’hui » avec sa préface qui reprend toutes les étapes de la culture des arbres fruitiers.

CONVERSATION

Retour
en haut