Le Figuier, Comment le planter et le tailler ?

Le Figuier ou Ficus carica est originaire du Moyen Orient et appartient à la famille des Moracées. Il peut atteindre, en fonction des variétés, une hauteur de 2 à 4 m et parfois 8 à 10 mètres en zone méditerranéenne.

Le figuier résiste sans trop de dommages à plusieurs journées de températures négatives de l’ordre de - 8°C à - 10°C. Cependant, des froids de -15°C entraînent généralement la disparition complète de la partie aérienne. Celle-ci se reconstitue souvent, à partir de repousses de la base du tronc ou de la touffe. Il est donc nécessaire de choisir une exposition abritée des vents froids et très ensoleillée tel que l’encoignure de murs orientés vers le Sud ou le Sud-Ouest en région moins favorable à sa culture.
Certaines variétés de figuiers à développement moins importants sont adaptées pour les petits jardins et même sur la terrasse pour une culture en bac.

Un des avantages du figuier est qu’il est rarement atteint par des parasites ou par des maladies.

Cet arbre est à feuillage caduque, son bois est moelleux et spongieux d'où sa répugnance à être taillé, mais la taille est possible ; nous vous l'expliquerons plus loin.

Les variétés que nous commercialisons sont 'autofertiles' et ne nécessitent donc pas d’être pollinisé par une autre variété.


On distingue deux groupes de figuiers différenciés par leur fructification :
 


Les variétés unifères ne donnent qu'une récolte par an, généralement en juillet dans le Sud de La France et en août ou septembre en régions moins favorables.
Les variétés 'Ronde de Bordeaux', La Marseillaise', 'Rouge de Bordeaux' appelée également 'La Pastillière' font partie de cette catégorie.

Les variétés dites bifères (remontantes) produisent deux récoltes annuelles :
- La 1ère production de figues arrive au début de l'été, en juillet, dans le Midi de La France. Ces figues sont appelées 'figues-fleurs' et sont produites sur les rameaux de l'année précédente.
- Les fruits de la seconde récolte se forment sur du bois ayant poussé au cours du printemps et sont cueillis entre mi-août et octobre selon les variétés et régions de culture.
Les variétés 'Goutte d'or' et 'Dauphine' font partie de cette catégorie.

Quand planter un figuier ? 


Chez Georges Delbard, les figuiers sont vendus en conteneur. Vous pouvez donc planter les figuiers pratiquement toute l’année hormis les périodes de fortes gelées, de fortes pluies et les 2 mois d’été juillet et août.


Comment planter un figuier ? 


Préparation du sol :
 

De la préparation du sol dépend l'avenir de vos plantations. Ce travail doit être réalisé si possible 2 à 3 semaines avant la plantation :
Faites, au minimum, un trou de 0.60 m en tous sens. Conservez la bonne terre végétale (celle de surface) et remplacez celle de fond par un mélange de terreau, de fumier décomposé et de corne torréfiée.

Plantation : 

Avant de planter un figuier, trempez-le dans un seau d’eau avec son conteneur pendant ¼ d’heure environ puis laissez égoutter avant de retirer le pot. Placez la motte dans le trou, sa partie supérieure doit être légèrement enterrée (1 ou 2 cm). Comblez le trou avec de la terre végétale bien émiettée jusqu’à ce que la motte soit entièrement recouverte. Tassez autour de la motte et arrosez copieusement même si il pleut (1 arrosoir de 10 litres).

Il n’y a pas besoin de tailler un figuier lors de sa plantation.

Tailler un figuier : fructification et entretien. 


Cette espèce fruitière a tendance à pousser par l’allongement du bourgeon terminal de chaque branche ce qui provoque le dénudement de la base de la branche. Pour obtenir de nouvelles ramifications et faire naître des rameaux porteurs de fruits, il faut donc couper (ou écraser) le bourgeon terminal. Après cette taille, de nouveaux rameaux mixtes porteurs de feuilles se développeront. C’est à l’aisselle de ces desquelles se formeront un sycone (figue en formation).

En régions froides, la taille de fructification du figuier est réalisée en avril et consiste à pincer les bourgeons terminaux des rameaux mixtes porteurs de fruits rudimentaires. En mai, supprimez au sécateur, tous les bourgeons démarrant et accompagnant les jeunes fruits au dessus du 2ème bourgeon compté à partir de la base. En juin, supprimez l’une des 2 pousses de base. En septembre, la fructification étant terminée, éliminez le rameau ayant fructifié sur la pousse de base conservée en juin.

Dans le Midi, la taille des variétés bifères est faite en août (taille en vert) après la première récolte. Celle-ci consiste à supprimer, par éclaircissage, une certaine quantité de rameaux de l’année, porteurs de fruits d’automne (ou regains) en début de grossissement pour en diminuer le nombre et ainsi favoriser la formation, dés l’automne, des fruits qui mûriront au mois de juillet suivant (figues fleurs).

Entretenir son figuier : 

En hiver, coupez la ou les grosses branches dépérissantes et raccourcissez les gourmands qui se sont développés à leur place en taillant au dessus du 2ème bourgeon à partir de la base. Recouvrez les coupes d’un mastic cicatrisant.

Les soins d’entretien :

La fertilisation du figuier doit être modérée en élément azoté et plus riche en acide phosphorique et potasse.
Nous vous conseillons donc de réaliser un apport d’engrais spécial arbres fruitiers tous les 2 ans à l’automne, a partir de la 2ème année de plantation.
Dans les régions chaudes, il est fortement recommandé d’alterner cet apport minéral avec du fumier concentré en poudre. Épandez l’engrais ou le fumier, puis, enfouissez-le par un léger binage afin de ne pas blesser le système racinaire qui est superficiel.
Les engrais et fumiers doivent être placés à l’aplomb des extrémités des branches.

Enfin, veillez bien à l’arrosage de vos figuiers pendant les périodes chaudes et notamment pendant la formation des fruits.


Maintenant que planter ou tailler un figuier n’a plus de secret pour vous, retrouvez nos conseils de plantation et de taille de la vigne et du kiwi, deux fruitiers particuliers à maîtriser.


CONVERSATION

Retour
en haut