mercredi 4 novembre 2015

Les framboisiers, groseilliers et autres arbustes à petits fruits : nos conseils de culture

Qui ne souvient pas de s’être régalé des framboises cueillis dans le jardin des grands parents, de la gelée de groseille de Tante Suzanne et des mains tachées par les mûres grappillées le long des chemins pendant les vacances d’été à la campagne ?



Sous cette appellation de "Petits fruits" sont regroupés les Cassissiers, les Groseilliers à grappes et Groseilliers à maquereaux, les Framboisiers, les Mûres et les Myrtilles. Ces arbustes de culture facile offrent de généreuses récoltes pendant tout l’été et au début de l’automne, pour certains d’entre- eux, comme les framboisiers remontants par exemple. Ils peuvent être plantés au jardin, au potager et même sur la terrasse dans un grand bac, sauf bien sûr, pour les mûriers qui demandent de grands espaces pour se développer.

Vous hésitez entre plusieurs arbustes à petit fruit ? Laissez- vous d’abord guider par vos goûts et vos envies, nous vous donnons également quelques notions pour vous aider dans votre choix !

Comment les associer ?


Les groseilliers, framboisiers, et mûres sont auto-fertiles, ce qui n’est pas le cas pour certaines variétés de cassissiers et de myrtilles. Pour que ces arbustes puissent fructifier il convient de leur associer une autre variété compatible. (Ceci est indiqué sur notre catalogue lorsque cela est nécessaire).

Où et Quand Planter les arbustes à petit fruits ?

Hormis les myrtilles qui supportent une exposition ombragée, tous les autres arbustes seront placés à une exposition ensoleillée, voire mi- ensoleillée pour les régions les plus chaudes. La plantation s’effectue à partir de mi-octobre et jusqu’à la mi-avril pour les arbustes vendus en racines nues hormis les périodes où le sol sera détrempé ou gelé ; en pot, la plantation pourra se poursuivre jusqu’en mai- juin.

Plantez les cassissiers, groseilliers, framboisiers dans une bonne terre de jardin riche en humus, restant fraîche et bien drainée. Exception pour les myrtilles, qui aiment un sol léger, acide et une exposition mi- ombragée.

De la préparation du sol dépend l'avenir de vos plantations. Les travaux suivants doivent être réalisés, si possible, quelques jours avant la plantation :
Débarrassez le sol des mauvaises herbes, (surtout des chiendents et des liserons) et des cailloux.
Avant de procéder à la plantation des plants en racines nues, supprimez avec un outil bien tranchant les parties des racines abîmées et trempez les ensuite quelques instants dans un mélange boueux assez épais de terre et d'eau (pralinage).

Tailler les arbustes à petits fruits avant la plantation est un acte indispensable !


Cassissiers et Groseilliers : C’est une étape indispensable qui a pour but d’assurer la reprise de ces arbustes et de former des touffes à centre ouvert. Taillez tous les rameaux au dessus du 4è ou 5è œil, tourné vers l’extérieur. Conservez 4 ou 5 branches en supprimant celles qui encombrent le cœur de l’arbuste.

Framboisiers : Raccourcissez les canes à 20 cm au-dessus du collet de la plante. Pour plus de renseignements sur la plantation des framboisiers et leur culture, retrouvez nos conseils pour la taille et l’entretien de votre framboisier.

Myrtilles : Ne pratiquez aucune taille à la plantation et les 3 printemps suivants.

Comment planter les arbustes à petits-fruits ?


Préparez vos trous de plantations en respectant les distances de plantation suivante :
  • Cassissiers, Groseilliers : 1.20 à 1.50 m
  • Framboisiers : 0,50 m
  • Mûres : 1 à 2 m
  • Myrtilles : 0,80 à 1 m

Faites des trous de 40 cm en tous sens. Mélangez la terre retirée avec du terreau, du fumier décomposé en poudre et de la corne torréfiée. Remplissez le trou avec ce mélange au 2/3 puis placez le plant au centre et comblez le trou. Tassez avec le pied et arrosez copieusement, même par temps pluvieux. (1 arrosoir de 10 litres).

Pour les plantes reçues en pot :

Juste avant la plantation, trempez la plante dans un seau d’eau avec son pot pendant ¼ d’heure environ. Laissez égoutter avant de retirer le pot. Placez la motte dans le trou, sa partie supérieure doit être légèrement enterrée (1 ou 2 cm). Comblez le trou avec de la terre végétale bien émiettée jusqu’à ce que la motte soit entièrement recouverte. Tassez autour de la motte. Arrosez copieusement même si il pleut (1 arrosoir de 10 litres).

Pour les myrtilles :

Faites, au minimum, un trou de 0.60 m en tous sens. Conservez la bonne terre végétale (celle de surface) et remplacez celle de fond par un mélange de terre de bruyère, de fumier décomposé et de corne torréfiée.

Vous avez choisi ? Alors ne perdez pas une seconde de plus et laissez-vous tenter par ces délicieux petits fruits !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire