Calendrier des tâches à effectuer au jardin en mai

 

Le mois de mai est une période très importante au jardin pour préparer les récoltes et floraisons de toutes plantes. Certains travaux ne sont, certes, pas très intéressants, mais ils sont indispensables à la bonne santé de vos plantes. Découvrez ces tâches à réaliser au jardin au mois de mai !

 

Le désherbage et la suppression des rejets

Commençons par parler de celui qui est le moins attendu : le désherbage !

L’entretien de votre sol, autour de vos plantations, est primordial et cette opération est souvent la première à effectuer. Un sol enherbé ne convient pas aux fruitiers car, dans un premier temps, le sol ne respire pas correctement et, dans un second temps, il a plus de mal à évacuer l’humidité stagnante.

De plus, vos arrosages seront d’abord absorbés par les racines des adventices présentes aux pieds de vos plantations avant d’arriver aux racines ciblées. Il en est de même pour les apports en engrais déposés sur le sol.

Enfin, un sol enherbé conserve généralement une certaine humidité et peut donc attendrir l’écorce de vos arbres en base et emmener des maladies fongiques telles que les chancres.

Profitez de cette opération pour retirer les départs de porte greffe à la base de vos arbres fruitiers ou de vos rosiers buissons ou tiges.

 

Supprimer les feuilles malades ou attaquées

C’est le moment de voir apparaitre les feuilles de certaines variétés, mais aussi les premiers symptômes ou attaques d’insectes (par exemple, la cloque du pêcher ou les pucerons sur tous types de végétaux). Le plus efficace reste de tailler les feuilles infectées avec un sécateur bien affuté et désinfecté et de les mettre dans un sac bien fermé puis à la poubelle. Renouveler l’opération si besoin.

 

Paillage des fraisiers

Si ce n’est pas encore fait, il est encore temps de procéder au paillage de vos fraisiers puisque les fruits peuvent arriver à maturité sur ce mois de mai pour les variétés les plus précoces. Le paillage permet d’éviter que les fraises soient en contact direct avec le sol et ne s’abiment.

Le paillage permet également de conserver la fraicheur du sol et de limiter la pousse de mauvaises herbes. Le plus naturel et le plus approprié reste l’utilisation de paille, mais vous pouvez opter pour une bâche, micro aérée de préférence, pour permettre au sol de respirer.

 


Continuer à éclaircir les fruits en surnombre

Les fruits de vos pommiers ou poiriers continuent de se développer. Il peut arriver que le nombre de fruits portés par l’arbre soit trop important. Dans ce cas, il est important de sélectionner certains fruits en formation et de les supprimer : c’est ce qui s’appelle l’éclaircissage. Les fruits sélectionnés seront plus gros, plus parfumés et plus sucrés.


Palissage des jeunes rameaux

Pour les chanceux ayant planté des kiwis, kiwaïs ou même de la vigne, certains rameaux peuvent être déjà assez avancés et prêts à être palissés pour leur donner leur forme. Ces végétaux peuvent facilement couvrir une zone de 2 à 4 mètres à taille adulte, mais ne s’accrochent pas seuls.

Veillez à les attacher avec un lien souple afin de ne pas gêner le développement de la plante ou d’entourer les rameaux autour de la structure que vous aurez choisie. Il faudra bien sûr continuer tout au long de la saison avant que le bois ne se rigidifie (généralement mi-aout).

Le palissage de vos fruitiers en U simple et U double peut se débuter en cette période pour les branches les plus avancées. Retrouvez notre article traitant de l’entretien des arbres fruitiers palissés.

 

Piégeage des insectes nuisibles

Le piégeage des insectes est un moyen efficace de réduire leur population et ainsi avoir moins d’attaques sur vos végétaux ou sur vos récoltes. Il va de pair avec le nettoyage des feuilles et fruits abîmés. Ces pièges se placent pour le plus tôt au mois de Mars pour les régions les plus chaudes ou au mois d’avril lorsque les températures sont plus clémentes dans les zones plus fraîches. Il est important de les placer assez tôt afin de stopper la progression des insectes, tout juste sorti de leur pause hivernal, vers vos plantes ou arbres.

 Ces pièges sont le plus souvent collants et attractifs (phéromone) dans le but d'attirer la population mâle et ainsi réduire la ponte des femelles.

 Vous pouvez également opter pour des solutions répulsives (purins, citron, café, etc.) ou bien d’installer des insectes auxiliaires.

 Il est bien sûr toujours conseillé d’alimenter la faune en cette période afin qu’elle reste présente dans vos jardins et d’y installer des poules si vous en avez la possibilité. C’est la solution la plus efficace contre la lutte des nuisibles.

CONVERSATION

Retour
en haut