Rechercher dans ce blog

Haie Gourmande : une délicieuse alternative pour cloisonner le jardin



Pour changer de la haie uniforme composée de conifères ou d’arbustes à feuillage persistant, pensez à la haie gourmande ; non seulement elle a un rôle décoratif mais elle a aussi l’avantage de procurer de nombreux fruits délicieux et variés pendant plusieurs semaines. La quantité de fruits cueillis ne sera pas aussi importante que sur des arbres plantés au verger mais la qualité des fruits sera bien présente.

Une haie qui s’adapte en fonction de la place et des envies !


Selon la taille et la physionomie du jardin, les haies fruitières peuvent être installées soit sur son pourtour, soit à l’intérieur même du jardin pour cerner un espace particulier comme par exemple le potager. 

Une haie gourmande peut être composée de petits arbustes mais aussi de formes plus classiques comme le gobelet ou la demi-tige. Pour une haie homogène composée de petits arbustes fruitiers et de demi-tiges, il convient de planter sur une ligne : 1 demi-tige puis 3 ou 4 arbustes puis à nouveau 1 demi-tige et ainsi de suite… Il est également possible de planter sur 2 lignes mais là, l’accès à l’arrière de la haie pour l’entretien et la cueillette sera rendu difficile par les branches des arbustes plantés à l’avant. 

haie gourmande fruitière
Source : www.permaculture.co.uk

Il est également possible d’associer des arbustes d’ornements comme des rosiers aux arbustes fruitiers : fleurs et fruits se marient parfaitement bien et procurent plaisir des yeux et des saveurs. 
Pour un effet plus graphique, plus structuré comme par exemple pour entourer un jardin potager, les palmettes U Simple, U double et les cordons se prêtent à merveille à cette délimitation. 

haie verger
Cordons au Jardin-Verger de Malicorne 

Quelques idées de compositions de haies fruitières


Pour un petit jardin ou pour délimiter une partie du jardin comme celle entre le potager et le jardin d’agrément, associez des groseilliers à grappes, à maquereaux, des cassissiers, des framboisiers, des mûres. A l’ombre, quelques plants de myrtilles seront bien utiles. 

Dans un grand jardin, plantez des pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers en forme gobelet : associez des variétés compatibles pour la pollinisation ou bien utilisez des variétés auto fertiles. 

La plantation se fera en une seule fois de façon à ce que les systèmes racinaires des uns et des autres se développent en même temps. Chaque plant sera installé à 1 mètre de distance au moins des uns des autres. Un arrosage copieux et régulier permettra un bon enracinement et afin d’éviter une évaporation trop rapide des eaux d’arrosage, recouvrir le sol avec un épais paillis. 

Tenir compte de la législation quant aux distances de plantation vis-à-vis du voisin : 

Si aucune règle locale n’existe (se renseigner à la mairie du lieu de la plantation), les arbres et ou arbustes doivent être plantés à : 

- 0,50 m de la limite de propriété si la haie n’atteint pas 2 mètres de hauteur (à l’âge adulte) 

- 2 m si la haie atteint ou dépasse 2 mètres de hauteur (à l’âge adulte) 

L'entretien des plantations mitoyennes ou situées en limite de propriété ainsi que la cueillette des fruits de vos plantations répondent également à une réglementation précise. A prendre en compte lors de la plantation !

CONVERSATION

Retour
en haut