Les grands types de rosiers : leurs origines et utilisations


La rose, souvent déclaré comme reine des fleurs est une fleur qui inspire depuis des millénaires. Plantes aux multiples usages : du fleurissement des jardins à la parfumerie, découvrez aujourd’hui les différents types de rosiers. 

Les rosiers ‘Hybride de Thé’


Rosier Fragonard® delparviro
Le groupe des Hybrides de thé représente la majorité des roses obtenues pendant le deuxième millénaire et dont le « look » restera très probablement celui du troisième.

La première rose de thé ne fut importé de Chine qu’en 1865 mais les hybrideurs ne perdirent pas plus de temps et commencèrent à les utiliser dans les hybridations. Ils créèrent ainsi ce nouveau groupe des Hybrides de thé, nos roses modernes, reconnaissables pas plusieurs caractéristiques. La première est le parfum généralement délicat et spécial. De plus, les couleurs sont plus fines. Le feuillage a un aspect lustré et leur floraison est abondante. Ces rosiers sont greffés et ont un développement compris entre 0.40 et 1m de hauteur, émettant au ras du sol 3 à 5 branches parfois plus, donnant une succession de belles roses isolées ou groupées par 3 à 5 inflorescence et d’un diamètre de 10cm environ. Chaque tige porte une fleur et celles-ci sont idéales pour réaliser de magnifiques bouquets. Les hybrides de thé ne se cultivent pas différemment des autres rosiers et sont appelés a prendre une place considérable dans les jardins.


Exemple de Rosiers Hybrides de Thé Georges Delbard : Fragonard®, Amélie Nothomb®…

Les rosiers polyanthas


Rosier Utopia® delsimros
Ce type de rosier représente la plus forte production mondiale en raison de son intérêt inégalable pour le décor des parcs et jardins publics et privés. Ces plantes à fleurs petites ou moyennes présentent des inflorescences aux nombreuses roses (10 à 25 roses, parfois plus, semi-double ou doubles de 6 à9cm de diamètre). Grâce au travail des rosiéristes-obtenteurs, on y rencontre aujourd’hui tous les coloris à l’exception du bleu pur, et de toutes les tailles, du nain pour bordure au buisson de 1.50m, tous ayant une floraison continuelle, précieuse pour la décoration des pelouses. C’est pourtant une race récente de la fin du XIXe siècle, dont le progrès a été rapide car elle répond au désir du professionnel et de l’amateur pour le fleurissement des parcs et jardins pendant plusieurs années à moindre frais. 

Exemple de Rosiers polyanthas Georges Delbard : Utopia®, Cœurs de vendée®

Les rosiers floribundas

 

Rosier Château de Cheverny® deljaupar
Les rosiers floribundas sont un type plus jeune encore. C’est la firme Danoise D.T.Poulsens qui a obtenu, en 1924, le premier individu de cette catégorie, et ce sont les Américains qui ont donné le nom de floribunda à ces roses moyennes, groupées en bouquets et dont la jolie forme ressemble à celle des hybrides de Thé. Leurs inflorescences présentent de nombreuses roses (5 à 12 roses, parfois plus, semi-double ou doubles de 9 à 12 cm de diamètre). De nos jours, les croisements pratiqués en tous sens ont conduit à un métissage qui rend difficile sinon impossible, le classement de ces roses en catégories horticoles bien définies. 

Exemple de Rosiers floribundas Georges Delbard : Château de Cheverny®, Raymond Blanc®…

Les Rosier Rugosas


Comme en témoignent des peintures chinoises, certains rosiers rugosa étaient déjà cultivés en Chine autour de l’an 1000 alors que cette variété ne fut introduite qu’en 1796 sur notre continent.

Ces rosiers sont des arbustes touffus pouvant atteindre 2 m et à la floraison un peu remontante. Les tiges et rameaux sont pubescents avec de nombreux aiguillons. Cette variété est très rustique et très résistante aux maladies. Elle supporte les sols arides et les vents marins. La floraison est longue mais peu abondante. 

Les Rosiers grimpants


Rosier Nahéma® deléri
Le caractère grimpant est, depuis l’origine du rosier un caractère dominant. De très nombreuses espèces ont donc donné naissance à des formes sarmenteuses. Jules Gravereaux, grand spécialiste des roses et à l’origine de grandes roseraies françaises, voit dans cette évolution un phénomène naturel qu’il explique ainsi dans le guide de la roseraie de l’Haÿ : « Les rosiers buissons qui vivaient dans les contrées tempérées par l’approche de la mer purent se développer à l’aise. Ils poussèrent en long sarments, ressemblant à ceux de la vigne, grimpant ou rampant le long des pentes de terre ou de rochers. »

Le désir profond de voir refleurir les rosiers grimpants en fin d’été a conduit les hybrideurs à développer ce caractère. C’est ainsi qu’aujourd’hui, la très grande majorité des nouveaux rosiers grimpants proposent une floraison remontante.

Exemple de Rosiers grimpants Georges Delbard : Nahéma®, Amnesty International®…

Les Rosiers miniatures


Rosier Sganarelle® delkibis
Les rosiers miniatures de 30cm de hauteur existent depuis longtemps, mais les rosiers limités à 12-15cm de hauteur sont apparus dans les années 1975-1980. Ces lilliputiens se couvrent d’une ramification grêle se terminant par de nombreuses fleurs simples ou double (plutôt) de 3 à 5 cm de diamètre en moyenne. Ils ne sont pas greffés mais multipliés par boutures.

Les Rosiers couvre-sol ou tapissants


Rosier Avalanche rose® delema
La commercialisation de ce type de rosier à rameaux à débuté vers 1985. Après avoir atteint 0.40 à 1m de hauteur maximum, ces rosiers se courbent vers le sol et poursuivent leur croissance en s’étalant jusqu’à 1 à 2 m de largeur. Ils se couvrent de ramifications secondaires qui portent un petit feuillage fin et des fleurs abondantes, plutôt simples de 3 à 7cm de diamètre. Les coloris vont du blanc au rose, avec parfois un œil différent leur donnant un aspect bicolore. La plupart des obtentions récentes possèdent l’avantage de produire une floraison presque continuelle jusqu’aux gelées et quelques-unes commencent à être parfumées. Certaines sont également décoratives par leur forte fructification rouge orangé. 

Exemple de Rosiers couvre-sol Georges Delbard : Avalanche Rose®, Blanche cascade®…


Vous souhaitez en savoir plus ? Retrouvez toutes ces informations et beaucoup plus encore dans Le Grand Livre de la Rose. Retrouvez également les différentes formes de rosiers que le monde de l’horticulture a pu créer pour le grand bonheur des jardiniers et amateurs de jardins dans notre article.

CONVERSATION

Retour
en haut