mercredi 9 novembre 2016

Prendre soin de son cerisier après la plantation.




Vous avez planté un cerisier en suivant les indications de notre article et vous vous demandez comment l’entretenir. Cet article répondra à vos questions.

Comment tailler un cerisier ?


Comme expliqué dans notre article traitant de la plantation des cerisiers, la taille de plantation peut paraître sévère. Cependant, elle est indispensable pour la bonne reprise et formation de l’arbre car les cerisiers n’aiment pas être taillés lors de leur développement. Si nécessaire, il faudra donc effectuer des tailles légères d’entretien de votre cerisier juste après la cueillette, consistant à supprimer les branches gênantes (qui se croisent ou cassés) avant qu’elles ne soient trop grosses.

Après la plantation, l’entretien des cerisiers.


Même dans les sols riches, l’apport de matières fertilisantes est une nécessité pour le cerisier, tout d’abord pour l’aider à constituer son ossature dans son jeune âge (fumure de fond apportée à la plantation) et ensuite pour restituer ce que les récoltes auront prélevé dans le sol (fumure d’entretien de cerisier).
Du 3e au 5e printemps qui suit la plantation, faites un apport de compost ou d’engrais organo minéral riche en azote. A partir du 4e automne, apportez tous les 2 ans un engrais spécial arbres fruitiers.
L’année où vous ne faites pas d’apport minéral, faire un apport de fumier concentré en poudre. Épandez l’engrais ou le fumier,  puis, à la fourche bêche, enfouissez-le. Les engrais et fumiers doivent être placés à l’aplomb des extrémités des branches.  


Les ravageurs et maladies des cerisiers.


Lutte préventive :

Pour détruire les insectes hivernants sous l’écorce des arbres, vous pouvez utilisez un insecticide à base d’huile de colza ou du blanc arboricole. Ces 2 produits sont à appliquer sur le tronc et à la base des branches charpentières en janvier ou février.
Contre la mouche de la cerise, la lutte est difficile, mais pour limiter les dégâts occasionnés par les larves, disposez dans vos arbres, dés début mai, des pièges jaunes englués.  Pour lutter contre de nombreux parasites (pucerons, acariens, jeunes chenilles) adoptez des chrysopes ou des coccinelles : les larves de ces auxiliaires sont de redoutables prédateurs de ces ravageurs ! 
Afin de limiter la propagation des maladies de cerisier, nous vous conseillons de traiter vos arbres, préventivement, à l’automne, puis à la fin de l’hiver, avec de la Bouillie Bordelaise*.

Lutte curative :


Contre les pucerons noirs, appliquez dés l’apparition des premiers individus un insecticide spécifique. Si d’autres attaques parasitaires se manifestaient, Contactez notre service ‘Conseils Jardin’.
La maladie de la moniliose peut se développer sur les cerisiers lorsque les conditions climatiques du printemps sont froides et pluvieuses. Les symptômes sont le dessèchement des fleurs et des jeunes rameaux. Pour lutter contre cette vilaine maladie de cerisier, nous vous conseillons de le traiter avec un fongicide spécifique*, au moment du gonflement des boutons floraux puis à la chute des pétales. 
Retrouvez également tous nos conseils pour bien entretenir un verger et apprenez les gestes simples et essentiels pour profitez d’un beau jardin en pleine santé.

*Avant toute utilisation, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire