La taille de la vigne, un sujet plus facile qu’il n’y paraît


Certains jardiniers novices regardent d’un œil sceptique l’achat de vignes en se demandant comment se réalise la taille de la vigne dont beaucoup de reportages font grand cas. L’équipe de Georges Delbard tient à rassurer ces jardiniers en leur donnant quelques conseils simples sur l’entretien et la taille de la vigne.


Les tailles de formation de la vigne diffèrent selon la forme que vous allez lui donner

Au 1er printemps suivant la plantation :

Quelle que soit la forme qui sera donnée à la vigne, et donc son mode de conduite, il vous faudra conserver uniquement le rameau, appelé sarment, le plus fort (souvent le plus vertical). Ce rameau est toujours coupé à 2 yeux au-dessus du collet. Si votre vigne possède d’autres sarments, il faut les supprimer totalement en les taillant à leur point de naissance. Les 2 yeux conservés sur le sarment principal se développeront en rameaux pendant ce printemps.

Au 2ème printemps :

Seul le sarment de vigne le plus fort sera travaillé, en fonction de la forme que vous souhaitez donner à votre vigne :

Pour réaliser un cordon horizontal, il faut courber ce sarment en le maintenant sur un fil de fer à 0,40 ou 0,50 m du sol et supprimer tous les yeux situés sur la partie verticale pour éviter qu’ils ne démarrent.

Pour réaliser un gobelet ou un cordon Guyot, taillez la vigne au-dessus du 2è ou 3è œil comptés à partir de la base du sarment conservé. Attention, ces yeux ne doivent pas être confondus avec les 2 ou 3 « bourillons », bourgeons latents qui se trouvent au point de naissance du sarment.

Pour une formation en cordon vertical ou en treille, la taille de la vigne doit intervenir au-dessus du 4è ou 5è bourgeon (toujours comptés à partir de la base du sarment conservé).

Dans ces 3 cas, supprimez totalement les autres sarments, plus faibles qui ont pu se développer.

Au 3è printemps, qui correspond a la fin de la 2è année de végétation, vous pratiquerez la première taille de fructification de la vigne.

La Taille de Fructification de la vigne

La taille d’hiver.

La vigne fleurit et fructifie uniquement sur la pousse de l’année que l’on a conservé lors de la taille de formation et qui sera supprimé l’hiver suivant.

En effet, tous les hivers, il faut retailler le ou les serment(s) principal(aux) (en fonction de la forme donnée) à 2 yeux. Suite à cette taille de la vigne et sur chaque sarment :

- Le bourgeon supérieur donnera un rameau qui fructifiera au cours de l’été. Ce sarment sera supprimé l’hiver suivant.

- Le bourgeon inférieur donnera un sarment portant uniquement des feuilles. Ce sarment sera taillé à 2 yeux l’hiver suivant et constituera ainsi le courson.

En raison du principe précédent, le jardinier cherchera à renouveler le bois chaque année pour avoir toujours du bois jeune et pour que la vigne fructifie de nouveau.

La vigne produisant des sarments à bois moelleux et parfois creux, il ne faut jamais tailler la vigne en hiver au ras d’un bourgeon conservé, mais dans le nœud du bourgeon situé au-dessus, ce qui évite le dessèchement du bourgeon conservé.

Mieux encore, attendre le printemps pour tailler, juste avant le débourrement.

La taille de la vigne en été.

Au début de l’été, taillez les sarments à 2 feuilles au-dessus des grappes. Laissez 1 grappe par sarment la 1ère année, puis 2 grappes la 2ème année, 3 la 3ème année et ainsi de suite…

Raccourcissez tous les sarments sans fruit à 50 cm et supprimez les plus petites grappes.

A la fin de l’été, pincez les tiges au-dessus de la 1ère feuille qui se trouve au-dessus de la grappe (taille en vert).

Laissez-vous guider par ces quelques conseils pour bien apprendre la taille de la vigne et vous profiterez ainsi, après quelques années de patience et de soins, de belles grappes de raisins en fin d’été ! Adeptes des arbustes à petits-fruits, découvrez prochainement comment tailler les groseilliers et cassissiers.

CONVERSATION

Retour
en haut