vendredi 22 janvier 2016

Protéger les plantes du froid de l’hiver.

Ces derniers jours ont vu arriver le froid et la neige. Ces éléments peuvent être source d’inquiétude pour les plantes de notre jardin mais pas de panique, le jardin « a l’habitude ». Cela ne signifie pas pour autant que l’on ne va pas aider les plantes à se protéger du froid.

1er réflexe : le voile d’hivernage

C’est bien mais pas forcément suffisant ! Commencez par mettre à l’abri vos plantes fragiles en pot (plantes exotiques tels que les agrumes, palmiers, bananiers…) pour lesquelles le voile d’hivernage ne sera pas suffisant, en les installant dans un endroit à l’abri du gel et dans un endroit lumineux : véranda ou terrasse à l’abri du vent.

Dès que s’installent les gelées matinales, emmaillotez dans un voile d’hivernage les plantes fragiles mais non gélives. Vous pouvez par exemple, protéger les arbustes à floraison précoces (camélias, rhododendrons…) afin de protéger les boutons floraux. Pendant l’hiver, vérifiez à bien tendre les voiles d’hivernage qui ne doivent pas ‘coller’ à la plante mais laisser l’air circuler autour de la plante sinon, gare aux moisissures !

Pensez à protéger jeunes plants et plantations du froid !

Il serait dommage que les plantes tout juste installées à l’automne dernier ne redémarrent pas au printemps prochain. Protéger donc les jeunes plantations du froid en étalant du paillage à leur pied, cela évitera au gel de rentrer trop profondément dans le sol. Petite astuce : Indiquez l’endroit de plantation de vos bulbes et vivaces à l’aide d’un petit tuteur afin de bien vous souvenir de l’endroit où vous les avez planté.

Un peu plus tard, vous pouvez également abriter les arbres fruitiers nains qui sont en pot. Emmaillotez-les en entier (pot compris) dans un voile d’hivernage pour protéger les bourgeons floraux. Veillez à bien ôter le voile d’hivernage dès que les températures se radoucissent. Les plantes en pot sont plus susceptibles de souffrir de gel racinaire alors n’oubliez pas de vider également coupelles et soucoupes qui sont en-dessous !

Pensez à secouer délicatement les branches de vos arbres afin de les dégager de la neige qui risquerait de brûler les parties aériennes. Pour les arbres à feuilles caduques, c’est l’inverse, il vaut même mieux laisser en place cette couche de protection qui isole un peu les branches du gel. Veillez tout de même à ce que le poids de la neige ne soit pas trop important et finisse par casser les branches.

La solution pour protéger ses rosiers du froid : butter les rosiers

Pour les rosiers nouvellement plantés ou en période de grand froid, vous pouvez butter les rosiers sur 15cm c’est-à-dire former une butte de 15cm de haut qui recouvrira le point de greffe et le protègera du froid. Il est indispensable de débutter les rosiers dès que les risques de gel sont passés et que la végétation démarre, mi-mars environ. Profitez-en pour tailler toutes les branches de vos rosiers, au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur, au 3è bourgeon environ.

Pensez également à protéger le point de greffe et « la tête » de vos rosiers-tiges en installant un voile d’hivernage.

Tout n’est pas négatif avec le froid qui montre quelques avantages. En effet, il permet de faire le ménage au jardin en détruisant une partie des ravageurs et parasites : les œufs ou insectes en hibernation ne supportent pas longtemps les températures négatives. De plus, la neige permet d’accélérer le processus de décomposition, les feuilles mortes se décomposeront donc plus vite et serviront à venir nourrir votre jardin au printemps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire