jeudi 3 décembre 2015

Georges Delbard, Jardinier du monde ou la création d’une pépinière de passionnés.


Georges Delbard est né le 20 mai 1906 dans une famille paysanne de Malicorne (Allier), petite commune rurale de la région minière de la Combrailles bourbonnaise.


 

Son certificat d’études en poche, il entre en avril 1922 comme employé de bureau aux forges de Commentry. Passionné par les fleurs depuis sa plus tendre enfance, il quitte cet emploi en 1929 pour entrer aux établissements horticoles Georges Truffaut à Versailles où, durant six années (1929-1935), il acquiert une solide formation professionnelle.

En 1935, libéré de son emploi, il lance son premier défi : se mettre à son compte parmi « les grands de l’horticulture » du quai de la Mégisserie à Paris. Il installe, dans le magasin qu’il a pu louer, le premier libre-service du jardinage.

En 1947, il écrit et édite le très beau livre Les Beaux fruits de France, best-seller de l’horticulture de l’après-guerre, qui place son affaire au niveau international. Cette même année 1947, nouveau défi : à partir de la petite ferme paternelle de 14 hectares, c’est le début d’une pépinière dans ce milieu climatique et difficile de l’Allier.

Le verger expérimental de Malicorne, commencé dès 1948, a permis l’étude de milliers de variétés fruitières en provenance des cinq  continents. Des hybrides – particulièrement des pommiers et des poiriers – ont été créés et sont maintenant cultivés dans le monde entier. Georges Delbard est aussi à l’origine des vergers intensifs modernes. Il en a installé de nombreux en France ; devenus de véritables « usines à fruits ». Au cours de voyages répétés à l’étranger, il a fait bénéficier de ses connaissances professionnelles de nombreux pays : URSS et Républiques socialistes d’Europe centrale, Moyen-Orient, Afrique du nord, Brésil, Iran, etc.

Ses trois fils, François, Henri et Guy ayant pris la relève depuis quelques années, un nouvel établissement est implanté à Hyères (Var) en 1977.

C’est en 1980 que se situe le troisième défi de la « saga Delbard », porteur celui-là d’une véritable révolution en horticulture : la construction d’un laboratoire à Commentry pour la multiplication in vitro des végétaux ligneux. En partant de cette base solide, performante, il est désormais possible d’aller beaucoup plus loin dans la recherche en abordant les problèmes complexes qui comporte la biotechnologie.

En 1982, association avec le groupe Moët-Hennessy et reprise de la firme Armstrong Nurseries aux Etats-Unis, dont la direction sera confiée en 1984 à Henri Delbard. En 1985, Georges Delbard – « ce jeune octogénaire » - fête avec ses trois fils le cinquantenaire de ses établissements.

À partir de 1995, Henri Delbard et la famille Delbard reprennent le contrôle financier du groupe Delbard passé aux mains du groupe LVMH. S’en suivent 10 années d’expansion de la société avec l’ouverture et l’acquisition de jardineries et la création d’un nouveau concept, « Delbard créateur de nature ». 

Georges Delbard s’éteint en 1999 à l’âge de 93 ans.

En mai 2005, Delbard devient propriété de la Famille Torck (fondatrice de la société Camaïeu). Le petit-fils du fondateur, Arnaud Delbard, reste salarié du Groupe Delbard.

En mars 2010, le groupe Nalod’s rachète l’enseigne Delbard et choisi un nouvel axe de développement.

En parallèle en mars 2012, Henri Delbard et son fils Arnaud rachètent les Pépinières et Roseraies Georges Delbard afin de relancer la recherche de variétés pour la production. En lançant le site GeorgesDelbard.com, ils souhaitent donner la chance aux jardiniers de pouvoir se procurer leurs variétés en direct des plantations.

Et oui, la Saga Delbard continue ... et fête ses 80ans en 2015 !

Vous souhaitez en savoir plus sur la vie passionnante de Georges Delbard ? Retrouvez son livre Jardinier du Monde retraçant son œuvre, sa vie, sa passion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire